A table! (III, entrée en scène du saumon)

Cher lecteur, 

Dans le théâtre de ma cuisine, côté jardin, le saumon se prépare. Préparez-vous, c’est toute une histoire! 

Pour deux spectateurs. 

Pour notre histoire, le saumon, ce filou, sera un filet. Situé entre le Depardieu et le Jamel, on le comptera d’environ 250g pour deux personnes.

Le saumon, malgré qu’il en soit le héros, ne survivra pas au premier acte : la découpe du filet en dés de deux centimètres. Et là, premier coup de théâtre, point question de bière. Non, on va faire plus sobre. Nous allons faire baigner la dépouille de la fripouille dans une marinade de bon aloi. Tenez-vous bien, les protagonistes sont nombreux : trois cuillères à soupe d’huile de sésame, autant d’huile d’olive, deux cuillères à soupe de vinaigre de riz, une généreuse cuillère de miso, une petite cuillère à soupe de beurre de cacahuètes crémeux, une cuillère à soupe et demi de sauce soja, un chouilla de sel et un tour de moulin à poivre. Le sel est facultatif, puisque le miso et la sauce soja salent déjà raisonnablement la mixture. 

Le sieur saumon prenant rapidement goût à cette mixture, ne doit pas s’y attarder : cinq à huit minutes, pas plus. 

Là, paf! deuxième coup de théâtre : la marinade va se transformer en jus de cuisson. Quelques minutes dans la poêle, et pour lui, ce sera cuit. 

Pour son dernier repos, on lui offrira le meilleur : une salade (romaine si vous voulez du croquant, mais ce protagoniste peut aisément se remplacer par toute feuille verte) accompagnée de petits dés de tomate. Et là, arrivant vers le final, nouveau coup de théâtre : la marinade / jus de cuisson se transforme encore une fois, pour devenir la vinaigrette de cette salade chaud-froid au saumon. 

Rideau, et bon appétit!

2 Responses to “A table! (III, entrée en scène du saumon)”


  1. 1 gertrude 6 juin 2009 à 23:07

    On n’a pas tous la même notion de la sobriété, mais ce sera sûrement très bon! J’y ajoute encore un peu de poivre noir. Eet smakelijk!

  2. 2 Jérémie 7 juin 2009 à 10:05

    Point taken.

    Quand je dis « sobre », je dis surtout qu’il n’y a pas de bière dans la recette… Et que ce n’est qu’une salade.

    Quant au poivre, il est mentionné. C’est le dernier ingrédient de la marinade.

    Et pour les éligoglottes qui passeraient par là, eet smakelijk veut dire bon appétit en hollandais.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




juin 2009
D L M M J V S
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

%d blogueurs aiment cette page :